A propos

Qui suis-je ?

Je m’appelle Sébastien Loppin. Je suis portraitiste de formation. J’ai commencé la photographie en 2011. Je suis un éternel adolescent.

Mais un peu plus …

Je suis marié et remarié avec la même femme grâce un renouvellement des vœux. Je suis père de 3 enfants Aurelie, Valentin et Léa. Je suis quelqu’un que l’on dit droit et honnête. J’adore la plaisanterie donc si vous êtes trop sérieux, ça ne pourra pas checker entre nous. J’aime l’humour et la dérision.

Encore un peu plus …

Je suis né en 1974 à Reims. J’y ai vécu les 43 premières années de ma vie. Puis, par envie de s’échapper un peu, et surtout grâce à une opportunité de travail à Châlons en Champagne pour mon épouse, nous nous sommes expatriés pour venir habiter à Courtisols. Musicien et compositeur à l’origine, j’ai toujours traîné dans le monde de l’art. En 2009, j’ai choisi de quitter mon travail de vendeur chez Manoel Musique à Reims pour suivre une formation d’éducateur. J’ai mis de côté la musique, voulant me consacrer pleinement à mes études, en me disant que je reviendrai une fois mon diplôme obtenu. Tout ne s’est pas véritablement déroulé comme ça. J’ai eu mon diplôme mais après 2 ans loin du monde artistique, tout le monde m’avait oublié, ils étaient passé à autre chose. Puis, ma femme a eu la bonne idée en 2011 de m’offrir un appareil photo à Noel. J’ai tout de suite accroché à ce média, me documentant sur les différentes techniques existantes. J’ai évolué peu à peu tant au niveau pratique que matériel. Puis, j’ai eu l’opportunité de réaliser un premier mariage.

Mon tout premier mariage – 23 juillet 2016.

Cela n’était pas prévu au programme, je ne m’étais jamais imaginé dans une telle situation. J’ai tenté l’expérience, prévenant que je n’offrais aucune garantie de résultat car je n’avais jamais fait cela. Je faisais à l’époque de l’Urbex. Ce sont des photographies de lieux abandonnés.

Ancien centre pour enfant curiste à la Bourboule.

Puis j’ai réalisé un second reportage mariage, forcément j’étais plus à l’aise qu’au premier. Je savais les erreurs que j’avais commise et avais appris d’elles. Ce second reportage me mena dans le Loiret ou j’ai couvert le mariage de Mickael et Audrey. Ce jeune couple m’a également fait confiance, ayant vu également mes photos de lieux abandonnés et quelques portraits que j’avais réalisé.

Mickael et Audrey – 30 avril 2017

J’ai également été sollicité une première fois en 2016 pour réaliser des photos destinées à la location via AirBnB d’un bien immobilier à Reims. Première expérience pour moi, même si j’avoue qu’avec leur ex, j’avais l’habitude de prendre des intérieurs, par forcément en bon état mais je connaissais au moins quelques codes essentiels à la pratique de ce type de photos.

Première photo immobilière réalisée dans le cadre d’une location airbnb.

Fin 2017, une marque de champagne me contacte pour savoir si je pouvais réaliser pour eux une série de photo. Ils avaient également flashé sur mes photos de lieux abandonnés et leur vœux étant de mettre en scène leur bouteille avec le type d’ambiance créée par ce type de lieux. Ils ont alors fait appel à moi. Je n’avais jamais fait ce type de photos. Cet exercice technique demandait beaucoup de connaissance. J’ai donc lu, essayé, je me suis rapproché de personnes faisant ce type de photographie pour apprendre et comprendre comment ces photos étaient réalisées. La série de photo a fait le tour du monde et a eu un succès fou. Sans artifices particuliers, simplement en se servant de ce que j’avais à disposition, j’ai crée des ambiances autour des différents millésimes.

Champagne Napoleon – Vertus 2018

J’ai continué ainsi mon bonhomme de chemin en travaillant aussi bien avec les particuliers qu’avec les professionnels. Pour du portrait d’entreprise, de l’immobilier, de la photographie de produit, des photos de famille, de grossesse, de naissance et bien sûr de mariage.

Je suis formé à la photographie de portrait et de mode. Je suis donc expert dans ce type de photographie, quelque soit les conditions dans lesquelles elles doivent être réalisées.

Ambiance studio
Image issue de la séance.

Je continue à me former, jour après jour, et apprends de nouvelles techniques. Au fil des années mon styles est devenu plus naturel. Je comblais auparavant mes lacunes à coup de retouche et de développement très poussés. Aujourd’hui mes développements sont beaucoup plus simple et naturel. Je privilégie l’authentique au faux semblant. La photographie, si on la veut intemporelle, doit rester la plus simple possible. Sans fioritures, sans exagérations de flous d’arrière plan, sans retouches exagérées dénaturant les photos.

Aujourd’hui, mes photographies ressemblent à cela. Alors si vous vous y retrouvez, rencontrons nous et parlons de votre projet.

Un champ, un combi, des mariés. Rien de plus.
Ah si ! Un développement simple et naturel.
Jill et Rodolphe – 8 Juin 2019